• La Guardia, 15 décembre 2016

     

    A vous tous,

     

    Collection : "Et s'agitent les éventails"

    La forme intemporelle de l'éventail et son air ont soufflé sur cette collection.

    L'éventail a de tout temps été utilisé des Amériques jusqu'en Asie...

    Sa forme et sa grâce ont également inspiré les plus grands peintres...

     

    Nouvelle collection : "Et s'agitent les éventails"

    Edouard Manet : "Berthe Morisot à l'éventail" (1876)

     

    Nouvelle collection : "Et s'agitent les éventails"

    Alexej von Jawlensky : "Femme à l'éventail" (1909)

     

    Nouvelle collection : "Et s'agitent les éventails"

    Amedeo Modigliani : "La Femme à l'éventail" (1919)

     

     Procédé de fabrication :

    J'ai d'abord sélectionné de beaux tissages en laine que j'ai ensuite découpés, enroulés et noués... et n'avais plus qu'à me laisser porter par le vent en faisant un bijou... pour quelqu'un... quelque part.

     

    Voir le début de la collection

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La Guardia, le 5 mars 2017

    Chers tous,

    Voici comme promis ma nouvelle collection:  "La Belle Epoque". Tout commence pour celle-ci avec... les franges...

    Les franges... ont d'abord été créées pour leur fonction utilitaire:
    En Mésopotamie elles étaient le moyen le plus simple d'arrêter un tissage.
    En Amérique du Nord les indiens les utilisaient sur le devant de leur tenue pour y accrocher les petites proies qu'ils avaient chassées leurs permettant ainsi de garder l'usage de leurs mains. Elles servaient également par temps de pluie à l'eau de s'écouler plus facilement le long de leurs vêtements de peau.

    Les franges... ont ensuite été remarquées pour leur esthétique... et allaient faire leur entrée dans le monde de la mode... Les cow-boys du far-west, s'inspirant des indiens, en rajoutèrent sur leurs blousons. Plus tard, elles furent reprises par les plus grands couturiers notamment par Yves Saint Laurent.  A "La Belle Epoque" des années 20 elles permettaient de rallonger les jupes désormais plus courtes tout en facilitant le mouvement pour danser le Charleston par exemple... Adoptées dans les années 70 de façon plus bohème par le mouvement hippie ... les franges allaient continuer de marquer la mode jusqu'à nos jours...

    Les franges... des châles des indiennes d'Amérique du sud... m'ont personnellement inspirée pour cette collection... châles largement influencés en leur temps par la mode espagnole et qui ont donc à leur tour de grandes similitudes avec les châles gitans, les châles des danseuses de flamenco.... Des franges... aux longues lanières satinées savamment nouées entre elles pour former des motifs et reliefs à l'infini... pour un châle ou... pour un bijou...

    En ce qui concerne la fabrication de cette collection, il m'a surtout fallu beaucoup de patience pour nouer minutieusement un à un les longs rubans soyeux et faire petit à petit un bijou... qui sera pour quelqu'un... quelque part...

    En voici le premier exemplaire en exclusivité:

    Nouvelle collection: "La belle époque" (05/03/17)

    N'hésitez pas à consulter ma boutique dans les jours qui viennent. Y apparaitront au fur et à mesure de leur création différentes couleurs de cette collection...    bijou-et-a-bientot.fr 

    Alors je retourne à mon atelier!!

    "Con cariño".

     Pour la petite robe noire (10/02/17)

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •     La Guardia, 18 janvier 2017     

     

          Chers tous,            

     

    Collection : "Où s'envolent les toucans"

    Cette collection s'inspire de l'Amazonie et ses couleurs...
    de ses oiseaux, de ses arbres, de ses fleurs...
    des toucans et du "fruit qui pleure"...

     
    "Açai", "Podosiri", "Murrapo", "Pinot","Açaizeiro", "Manaka" ou "Iça-çai" pour d'autres, ce fin et long palmier d'Amazonie laisse pleurer de longues grappes de baies pourpres qui contiennent des graines utilisées par les indiens pour leurs propres ornements...
    Ce palmier est aussi... où s'envolent les toucans...

    Procédé de fabrication :
    Les baies sont d'abord récoltées à la cime des "açaï" qui peuvent atteindre 20m! Les hommes grimpent aux longs palmiers s'aidant de leurs mains et de leurs pieds pour atteindre et décrocher les grappes. La pulpe du fruit est utilisée à des fins comestibles et les graines qui, à l'origine sont dans les tons crèmes, sont donc nettoyées, polies et éventuellement teintes avec des pigments naturels puis percées.
    C'est donc sur les marchés qu'arrivent ces graines sur lesquelles les toucans semblent avoir laissé un peu de leur couleur... elles attirent mon regard, font voler mon imagination... j'en ferai un bijou... pour quelqu'un... quelque part...

     

    Voir la collection

     

     


    votre commentaire
  • Bolivie, le 10 février 2017        

     

    Chers tous,

    Avant que ne sorte ma nouvelle collection ("La belle époque") d'ici deux à trois semaines j'espère... je reviendrai sur ma collection "Pour la petite robe noire" que je ne vous avais pas présentée par lettre.

    "Pour la petite robe noire" est une collection qui s'inspire de la rencontre d’ancien et de moderne et d’un contraste de matériaux: la dentelle et le métal; auxquels je rajoute parfois des pierres, des graines, de la nacre... 

    La collection doit son nom au fait que chaque bijou appartenant à celle-ci n'a pas besoin de plus qu'une petite robe noire pour être porté et remarqué!

    Pratiquement chaque pièce de cette collection est unique.

    Je collectionne les dentelles d'ici et ailleurs... éventuellement je les teins... je les découpe au gré de l'inspiration... Enfin, je les agrémente de chainettes et anneaux en métal, pierres, graines... jusqu'à en faire... un bijou unique, exclusif... pour quelqu'un... quelque part...

    Voici quelques modèles faits au fil de cette inspiration...

     

    Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)

    Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)

    Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)

    Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)Pour la petite robe noire (10/02/17)

     

    et d'autres actuellement sur ma boutique : Collection "Pour la petite robe noire"

    A très bientôt... 

    Pour la petite robe noire (10/02/17)

    Pin It

    2 commentaires
  • La Guardia (Bolivie), le 5 décembre 2016

     

    Ma plus grande inspiratrice!!! Mon meilleur public!!! L'ambassadrice ou l'égérie de "Bijou et à bientôt"!! Souvent quand je commence un bijou je me dis qu'il sera pour toi... et pour le coup tu porterais bien tous les bijoux que je fais!!!! Sous toutes les latitudes, avec un rouge à lèvre assorti sur plus beau sourire. Et voilà!

    Il est bien pour toi, maman, mon premier courrier de ce blog...

    Tu as vu ma nouvelle collection :  "Où s'envolent les toucans"? Ca a dû te rappeler notre remontée sur l'Amazone... notre passage sur la ligne de l'équateur. On les avait alors déjà remarqué les palmiers açaï... Comment ne pas les voir? Longs, fins et graciles... les mannequins de la Selva...

    Mais pour les indiens ce sont les "pleureurs de fruit" Qui arrêtera leurs larmes? Un couteau entre les dents, un homme s'avance. Il scrute le palmier... une vingtaine de mètres... lentement il le palpe, l'enlace de ses mains, plaque ses pieds nus sur l'écorce et le sert fort... si fort. Puis d'un coup, il bondit, à la force de ses jambes, encore et encore... jusqu'à la cime. Il ne lui reste plus qu'à trancher d'un coup net la grappe de larmes et se laisser alors glisser jusqu'en bas.... lentement...

    Retournerons-nous ensemble boire les larmes de l'açaï?

     

                   Chers tous (03/12/16)

     

    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique